> القطاع الفلاحــي/الســدود


   

شيد سد مشرع حمادي الذي يبلغ علوه 56 متر سنة 1956 على نهر ملوية. تبلغ مساحة حوضه المائي 52.000 كلم مربع أما الحجم العادي لحقينته فيبلغ 10 مليون متر مكعب ليشكل بذلك خزانا للتخفيف من حمولة سد محمد الخامس.

   

يرجع تاريخ إنجاز هذا السد الذي يعتبر أكبر سد بالمنطقة إلى سنة 1967 وهو يعتبر الحاجز الرئيسي على نهر ملوية. تبلغ مساحة الحوض المائي لهذا السد 50.000 كلم مربع، يقع على ارتفاع 64 متر، أما الحجم العادي لحقينته فيصل إلى 411 مليون متر مكعب ليكون بذلك أكبر خزان مائي للمنطقة.

 
 

يقع على بعد 40 كلم شرق مدينة تاوريرت على شكل قوس من الخرسانة كلف انجازه غلافا ماليا قدره1.1 مليار درهم. وتبلغ حقينته 125 مليون متر مكعب بصبيب 710 متر مكعب/ثانية خلال الحقبة الممطرة و450 متر مكعب/ثانية خلال الفصل الجاف.

 

(source: Le Matin du Sahara et du Maghreb)

  Le barrage Hassan II

 

Situé sur l’Oued Za, affluent de la rive droite de l’Oued Moulouya, à une quarantaine de kilomètres en amont de la ville de Taourirt, le barrage Hassan II, que S.M. le Roi Mohammed VI a inauguré mardi après-midi, entre dans le cadre du programme de construction de cinq grands ouvrages hydrauliques, recommandée par le Conseil supérieur de l’eau et du climat lors de sa 5ème session tenue au mois de décembre 1990.

Il s’agit des barrages Hassan II, dont les travaux débutent en 1995. Sidi Saïd (2000) Targa au Madi (2005), Ansegmir (2009) et Tilidanine (2009).

Outre la satisfaction de la demande en eau potable et industrielle, la construction du barrage Hassan II, qui a une retenue de 275 millions de m3, a également pour objectif la couverture des besoins en eau d’irrigation de la grande hydraulique, la participation au développement de la petite et moyenne hydrauliques dans le bassin de la Moulouya, l’écrêtement de la crue millénale du barrage Machraâ Hammadi et la protection du barrage Mohammed V contre l’envasement.

D’autre part, vu que le périmètre de Taourirt, de 2.750 ha, n’est irrigué de manière pérenne que sur 2.220 ha, la réalisation du barrage Hassan II permettra de mobiliser un volume supplémentaire de 24 mm3 au niveau du barrage Mohammed V en plus de l’approvisionnement en eau potable des villes d’Oujda, Laâyoun et Taourirt et l’irrigation de la petite et moyenne hydrauliques de Taourirt.

En participant à la réduction du taux d’envasement de la retenue du barrage Mohammed V, cet ouvrage hydraulique permettra un gain de régularisation au niveau du complexe Mohammed V - Mechraâ Hammadi, ce qui dégagera un volume d’eau d’irrigation supplémentaire de 24 mm3. Il permet aussi de maîtriser les crues de l’Oued Za, le débit de pointe de la crue millénale (3030 m3/S) sera laminé à 550 m3/S. Cette maîtrise de crues de l’Oued Za permettra la protection de la vallée de l’Oued Za et l’amélioration de la sécurité du complexe hydraulique Mohammed V - Machraâ Hammadi.

Ce grand barrage, qui aura sans nul doute un impact positif aussi bien sur le développement socio-économique que sur l’environnement, a nécessité des crédits de l’ordre de 1.050 millions de dh, financés conjointement par le fonds koweïtien pour le développement économique arabe et la banque islamique de développement.

Les principales caractéristiques

Le barrage Hassan II, de type voûte a doublé courbure, à une hauteur maximale sur fondation de 91,50 m, une longueur en crête de 325 m, une largeur en crête de 4,80 m et une largeur à la base de 20 m. Le volume de béton utilisé pour la réalisation de ce barrage est de l’ordre de 240.000 m3.

La digue de col, de type zone destinée à fermer la retenue en rive gauche, à une longueur en crête développée de 1.446 m, une hauteur maximale sur fondation de 25 m, une largeur en crête de 6 m et une largeur à la base de 84 m. Le volume de la digue est estimé à quelque 560.000 m3.

Pour ce qui est de la dérivation des eaux, le système est dimensionné de manière à pouvoir transiter la crue de chantier.

Les débits à dériver sont de l’ordre de 450 m3/S en période sèche (mai à septembre) et de 710 m3/S en période humide (octobre-avril).

S’agissant de l’opération de vidange de fond, elle s’effectue par le biais de trois conduits d’une capacité totale de 438 m3/S.

Le temps de vidange total de la retenue est de douze jours et celui de la tranche d’écrêtement est de cinq jours.